Vivre ensemble‎ > ‎

Ecoute

L'écoute de soi et des autres est un travail permanent et nous le "lâchons" jamais sur cet aspect avec les jeunes pratiquants. La pratique du Gouren est une succession de phases où l'on doit être calme et ensuite où l'on doit mobiliser intensément son corps physiquement. Le respect de l'autre, mais aussi une pratique de qualité avec une technique efficace, impose de rester maître de soi et son esprit dans toutes ces phases de calme et d'activité physique, ce qui ne peut se faire que par l'écoute. En tant qu'observateur extérieur, vous verrez que ce travail est continu tout au long de la séance. Si on reprend le déroulement d'une séance type de Gouren jeune, vous pourrez voir :
  • au moment de l'échauffement : nous donnons régulièrement des instructions aux jeunes, pour éviter la monotonie d'un échauffement articulaire ou cardiaque. Par exemple quand les pratiquants courent ; "quand je tape une fois dans les mains on saute" ; "quand je tape deux fois dans les mains on change de sens". Si le jeune n'écoute pas, il sera à contre sens du groupe, et cela se verra ! Il est donc naturellement conduit à écouter.
  • au moment de l'apprentissage : comme il est mentionné dans la partie "respect", le pratiquant est conduit à avoir une écoute "active". Celui qui montre une prise peut régulièrement faire participer le groupe à l'explication de la prise. Si un pratiquant montre une prise et fait des erreurs, il est demandé au groupe de corriger ses erreurs, de manière correcte et sans pour autant le mettre en position d'accusé. Cela requiert une forte concentration qui est maintenue active par le moniteur ou l'initiateur, qui questionne et sollicite régulièrement l'ensemble du groupe.
  • au moment des phases "actives", jeux ou combats : le respect des instructions données par le moniteur/initiateur est primordial : début de l'activité intense / fin de l'activité intense ; pauses dans l'activité pour donner des explications ou rappeler des règles de sécurité et de respect. Certaines activités peuvent être menées les yeux bandés, sous la conduite ou non d'un pratiquant.
  • en fin de séance lors de la relaxation : là aussi, le retour au calme physique et mental suppose de conduire le jeune dans sa relaxation, par des techniques de type "yoga" et d'écoute du reste du groupe.

Voir Respect |Voir Vie Collective


Nous prenons aussi en compte les différences d'âge et de maturité des participants. Chez des jeunes, nous utilisons des jeux (voir également "la pratique" et la page suivante "ensemble"). Ces jeux ont des règles de complexité progressive qui vont permettre aux plus jeunes de faire l'apprentissage de l'écoute et de la concentration dans une phase d'excitation apparente : par exemple :
  • jeux babygouren : respect des positions debout ou 4 pattes ; respect de limites spatiales du jeu
  • combat de frites en mousse : pas de coups dans le visage ou sur une partie du corps uniquement (touché de jambe)
  • passages de balles : nombre de pas limité ou obligatoire avant passage de balle,
  • etc.