Se développer‎ > ‎

Eveil corporel

Eduquer son corps

Le Gouren, ses mouvements et ses chutes nécessitent, comme tout, un apprentissage progressif. Il faut prendre le temps d'apprendre à son corps des mouvements nouveaux. Nos encadrements visent essentiellement à :
  • développer l'équilibre
  • apprendre le contact de l'autre sans violences et sans mal
  • apprendre au corps à chuter et à amortir (cet exercice est progressif)
  • maîtriser ses peurs pour gagner en souplesse, utiliser au mieux ses potentiels physique et mental et les développer.
Les apprentissages sont réalisés avec des tapis de chute supplémentaires, avant d'être faits sur les tapis des salles de sport de combat.

Se muscler harmonieusement et progressivement

Le Gouren, chez l'adulte comme chez l'enfant, permet une musculation équilibrée (à gauche comme à droite) et progressive. Cette musculation se fait notamment lors de l'échauffement mais aussi dans l'apprentissage des prises et les combats souples.



Nous faisons attention à ce que les pratiquants choisissent leur partenaire dans des gammes de poids compatibles avec leurs capacités. La musculation chez l'enfant se fait par la pratique et le jeu, naturellement et progressivement, sans mettre un accent particulier sur cet aspect.
 

Voir Confiance | Voir Vivre Ensemble


Se remettre en forme

Pour les adultes et les adolescents, la pratique du Gouren peut se faire dans le cadre d'une remise en forme. Chacun fait selon ses moyens dans un cadre motivant. Si l'on suit le cycle classique d'une année, ce retour sera progressif, puisque le premier trimestre de la pratique (4ième trimestre d'une année civile) est consacré à l'apprentissage des techniques et à la remise en activité. Pour ceux qui débuteraient en cours d'année, les encadrants s'assurent que les pratiquants réalisent ce retour à l'activité corporelle de manière adaptée à leurs capacités.

Maux de dos et Gouren : une perception faussée

Comme tous les sports de contacts, et tous les sports pratiqués intensemment, les risques existent sur le Gouren pratiqué intensément ou sans échauffement. Mais les règles de sécurité et la pratique du corps-à-corps, sensu stricto, réduisent ces risques.

Ce sport muscle le corps et le dos de façon équilibrée. Dans une pratique régulière, il fait travailler les articulations et leur redonne de la souplesse et de la mobilité
, notamment au niveau des vertèbres.

 Dans la vie courante, bon nombre de "coincements de dos" sont imputés à un faux mouvement. De fait, et sans prétentions de compétences médicales, il s'agit souvent d'une vertèbre qui n'est pas revenue en position initiale par manque de mobilité. Une vie sédentaire favorise ces risques. Une pratique régulière du Gouren adaptée à votre niveau physique initial, hors contre-indications médicales particulières, vous permet de vous remobiliser sur ces aspects.